ACCUEIL‎ > ‎Biographie‎ > ‎

Biographie suite ...

Les Dates Clé :


Entrée au Conservatoire National de Région de Lille                                                                              1933

1er prix de Clarinette - 1er prix de Solfège - 1er prix de Musique de Chambre                             

 

Entrée au Conservatoire National de Musique Supérieur de Paris                                                          1939

Reçu à la Musique de l’Air en qualité de clarinettiste                                                                             1939


Quatre années de mise en disponibilité pour raison de guerre.


Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris

                       1er Prix de Clarinette                                                                                                     1945

                       1er Prix de solfège spécialisé                                                                                        1945

                       1er prix de Musique de Chambre                                                                                  1945

                       1er Prix d’harmonie                                                                                                      1947

                       1er Prix de contrepoint                                                                                                 1948  

                       1er Prix de fugue                                                                                                          1950

                       1er Prix de composition                                                                                                1951

                       1er Prix d’analyse                                                                                                         1951                                                                                                                              

Reçu Chef de la Musique des Gardiens de la Paix de Paris                                                                  1954


Distinctions Honorifiques:

 

- Officier dans l'Ordre des Palmes Académiques
- Officier dans l'Ordre des Arts et Lettres
- Médaille Militaire
- Chevalier de la Légion d'Honneur 



Personnage :

Qui ne connaît pas Désiré Dondeyne ! 

Synonyme de fanfare, d’harmonie, mais aussi de Paris, son nom sonne et résonne déjà comme une marche. Rien d’étonnant pour un Chef de Musique des  Gardiens de la paix de la Préfecture de Police de Paris et Président des Amis du Conservatoire des Armées. Mais on aurait tort de limiter Désiré Dondeyne à cette partie, certes importe, de son répertoire. Car notre homme a d’autres cordes, d’autres cuivres à son orchestre, et s’il aime passionnément la “musique de kiosque, musique de genre et musique légère” des orchestres d’harmonie pour lesquels il a fait tant d’adaptations et d’orchestrations    diverses.

Désiré Dondeyne est à la fois clarinettiste, chef d’orchestre et compositeur, avec entre autres, une passion particulière pour le répertoire original pour orchestre d’harmonie, qu’il n’a jamais cessé de servir depuis qu’il incitant même de prestigieux compositeurs de sa génération à écrire pour harmonies, orchestrant lui-même les œuvres  en œuvres en question.

Il a aussi écrit des œuvres de musique légère, commandées par Radio France, et recréé récemment sur C.D. Le “Prométhée” de Gabriel Faure, œuvre composée en 1900, dans une nouvelle adaptation.

 

Désiré Dondeyne est Président de l’union des Fanfares de France, Conseil culturel de la Confédération Musical de France, Président de la section française “WASBE” (association internationale des compositeurs  et des armées, Président de l’orchestres à vent), Président des amis du conservatoire militaire des armées, Président de l’Orchestre Lyrique et Symphonique des Haut-de-Seine, Président directeur honoraire du conservatoire National de Musique et de Danse D’Issy-les-Moulineaux, ou encore Prix symphonique légère de la SACEM.

 

Plusieurs fois “Grand prix du Disque”, les compositions de Désiré Dondeyne mettent en valeur les instruments en valeur les instruments à vent. Ses activités de chef d’orchestre lui permettent de diriger un grand nombre de formations. Désiré Dondeyne est connu de tous comme le promoteur de la musique d’harmonie en Europe.

Oeuvre :

 Désiré DONDEYNE est considéré à partir de 1955 comme le rénovateur en France et en Europe d'un  répertoire et d'une conception originale de l'Orchestre d'Harmonie fanfare.
 Il écrit un " Traité d'orchestration " à l'usage de ces formations (Préface de Frédéric Robert aux Editions Robert Martin) qui fait référence  auprès des compositeurs et chefs d'orchestre - d'harmonie, dans lequel les intéressés découvrent la  technique et l'originalité de cet orchestre.

Désiré DONDEYNE, pendant de nombreuses années, fera entendre les œuvres de ses contemporains, et fera connaître, par des adaptations nouvelles, le répertoire original plus ancien. Il incitera une nouvelle génération à écrire pour l'orchestre d'Harmonie fanfare et compose lui-même d'importantes œuvres originales (Symphonies, Suites, Ouvertures, Concertos, etc. …).
Ses œuvres ne sont pas seulement destinées aux Harmonies, mais il écrit aussi des œuvres de musique de Chambre, ainsi que des ouvrages pédagogiques pour les Ecoles de Musique.

Il forme de nombreux élèves qui suivent sa trace dans le renouvellement du répertoire et dans la personnalité de l'Orchestre d'Harmonie, qui maintenant prend place dans les activités musicales internationales.